Manufrance

  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 005
  • 006
  • 007
  • 008
  • 009
  • 010
  • 011
  • 012
  • 013
  • 014
  • 015
  • 016
  • 017
  • 018
  • 019
  • 020
  • 021
  • 022
  • 023
  • 024
  • 025
  • 026
  • 027
  • 028
  • 029
  • 030
  • 031
  • 032
  • 033
  • 034
  • 035
  • 036
  • 037
  • 038

Manufacture Française d’ Armes et Cycles de Saint-Étienne

La naissance de ce contexte industriel aux proportions démesurées pour l’ époque (1893-1919), réalisé par l’architecte Léon Lamaizière est conforme aux exigences des armuriers, Étienne Mimard l’intrépide et Pierre Blachon le modéré. Début du XX° siècle, cette ruche industrielle de 40 000 m2 est nantie de plus de 1 000 ouvriers-employés. Fabrications multiples: cycles  »Hirondelle », fusils de chasse (Idéal, Robust, Simplex, Express, Formidable, Falcor, Buffalo, … ), Machines à coudre, munitions, articles de pêche etc. En 1960, distribution d’un album annuel (720 000 exemplaires) et du mensuel  » le Chasseur Français » ( 800 000 unités). Courrier journalier jusqu’à 8000 lettres. Production de 80 000 armes de chasse et 30 000 machines à coudre par an. 1985, Manufrance  »la Grande Dame » agonise et disparaît.